Au temps des pirates des Caraïbes


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Contexte: L'avis d'un villageois

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexis Dolokhov
Bourgeoise Aventuriére
Admin Formidable ^^
Bourgeoise AventuriéreAdmin Formidable ^^
avatar

Féminin
Nombre de messages : 388
Age : 28
Localisation : Ca depend où elle gambade xD
Métier : Bourgeoise, mais se sent plus villageoise et aventuriére qu'autre chose!
Armes : Epée et arme à feu
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Le Contexte: L'avis d'un villageois   Jeu 21 Fév - 2:24

Le mot pirate vient du mot grec πειρατης qui vient à son tour du verbe πειραω signifiant « s'efforcer de » , « essayer de », « tenter sa chance à l'aventure ».

La grande époque de la piraterie dans les Caraïbes commence aux alentours de 1560 et s'étend jusqu'aux années 1720. La période la plus faste pour les pirates se situe entre 1640 et 1680.
Et c'est en cette période que nous nous trouvons... L'apogée de la Piraterie! Ici, à Port Royal entre autre. Un lieu parmis tant d'autre, où les noms des plus grand pirate se retrouvent pour un seul but: s'enrichir et rester libre et fougueux comme l'océan. Qui est tout aussi imprevisible que ces marins, dieux de l'océan, n'ayant peur de rien. Peu être la corde...

C'est en ces lieux que nous entendons parler dans chaque coin de rue, malfamés comme bourgeoises, les noms de Teague Sparrow, Edward Teach plus connu sous le nom de Barbe Noire, et du Corsaire Rouge allemand, Klaus Störtebeker. L'un désire la reconnaissance (Teague), l'autre le pouvoir et l'invicibilité (Edward) et l'autre une soif de vengeance (Klaus).

Néanmoins ces trois dents de la mer, sont en constante rivalité. Chacun veut être meilleur que l'autre, être plus riche que l'autre, être le premier. Etre le plus grand pirate! Ne vous étonnez pas de voir deux pavillons noir se tirer dessus... c'est deux d'entre eux.

Mais ces pirates ne sont pas le centre d'interet de tous... Pendant que d'autre se disputent un butin, d'autres sont à leur recherche. La Marine Anglaise par exemple. Pourquoi laissons nous voguer ces malfrats sur nos océans? Pourquoi devrions nous les laisser piller nos marchands, notre or? Ces marins et soldats de la justice, sont loin d'abandonné leur affaires contres les pirates...

Alors que les pauvres commerçant, se font piller d'avantage par les pirates, d'autres brigands mais d'une autre sorte viennent en jeux... les corsaires et les flibustiers. Il existe une énorme différence entre pirates et corsaires. Si les seconds employaient des méthodes vaguement similaires à celles des premiers, ils étaient munis d'une lettre de marque et de représailles ou Lettre de course remise par un roi ou un gouvernement, qui les autorisaient à attaquer les navires d'une nation ennemie. La France est l'une des premiéres à nous envoyer ses corsaires tamponnés par le Roi de France, pour piller nos navires, autant que sur ceux des Espagnols ou des Allemands!

Les Flibustiers eux, vient du néerlandais vrijbuiters (littéralement « libre faiseur de butin »), qui donna le français flibustier et l'anglais freebooter. Ce mot désigne les pirates sévissant dans la mer des Caraïbes à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle. Mais ils ne sont pas moins doux et aimables que les Corsaires ou les pirates...

Et tout ça, n'aide pas. La condition de marin est la plus dure qui soit. Le métier est physiquement très éprouvant, l'espace de vie très réduit et nauséabond et la nourriture très insuffisante. Le métier de marin recèle en outre un grand nombre de dangers : les accidents de manœuvre, les tempêtes, les maladies, la malnutrition, la perte des vivres ou de l'eau potable constituaient autant de chance pour un marin de passer de vie à trépas en plus des pillages...

Pendant que nous travaillons dur et sans relache pour des miséres, les bourgeois, eux, reste tranquillement dans leur manoir, à boire du thé et des petits fours! Ils donnent quelques piéces d'or pour des soldats pour se battre contre la vermine, mais le peuple en vie dur tout autant, mais ne reçoit rien... Certain d'entre eux comme Miss Dolokhov et son amie, nous aident, aux soins et un peu de pain... pendant que nous craignons les gens comme la terrible pirate Morgane Adams!

Et vous? De quel camps êtes vous? Bourgeois remplis d'or? Pirates, Flibustiers ou même Corsaires aussi sanglant? Ou un simple Villageois qui endure comme moi et les autres? Ou pire?! Un diable des enfers?....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://italian-miss-rock.skyrock.com
 
Le Contexte: L'avis d'un villageois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Avis Populis !
» Avis de recherche !!
» Avis de recherche: Écuyers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des pirates des Caraïbes :: Hors Jeu :: Le Code des Pirates-
Sauter vers: